La chirurgie pré-implantaire

Toute pose d’implant dentaire nécessite des fondations osseuses solides et en quantité suffisante en raison des contraintes mécaniques que doit subir l’implant qui servira de support de fixation à la prothèse dentaire. Une insuffisance osseuse peut être constatée lors de la consultation préalable à une éventuelle intervention en implantologie dentaire. Ainsi une absence de dents de longue durée entraîne des pertes osseuses plus ou moins importantes, tandis qu’un traumatisme particulièrement grave ou à une maladie parodontale peuvent entraîner une atrophie osseuse plus ou moins prononcée.   Un recours à la chirurgie pré-implantaire devient alors indispensable afin de pouvoir reconstituer un volume osseux suffisant sur la mâchoire supérieure (maxillaire) ou sur la mâchoire inférieure (mandibule) avant la pose des implants dentaires.

Les différents types de greffes osseuses

Deux types de greffes osseuses peuvent être réalisées en fonction du type de reconstruction prévu et du volume d’os nécessaire :

  • la greffe d’apposition  qui consiste à prélever un greffon osseux sur le crâne ou sur la mâchoire avant de l’implanter dans la zone de perte osseuse avec une fixation provisoire par micro-vis,
  • la greffe de comblement qui est utilisée dans le cadre des restauration prothétiques des secteurs prémolaires et molaires, elle permet d’accroître le tissu dans la zone d’atrophie osseuse en comblant partiellement la cavité du sinus maxillaire par du tissu prélevé sur le crâne ou sur la hanche.

La provenances des greffes osseuses

Selon l’état de santé du patient , le greffon osseux peut être naturel ou artificiel, voir être fourni par le patient lui-même ou par un donneur :

  • la greffe allogène est réalisée avec un greffon issu du corps du receveur lui-même, le prélèvement intra-oral si possible et la greffe ayant lieu durant la même intervention,
  • la greffe autogène est effectuée avec un greffon issu d’un donneur, l’os étant traité de manière à éviter les risques de transmission de maladie au receveur,
  • la greffe synthétique est réalisée avec des matériaux permettant son intégration avec l’augmentation de la densité osseuse.

Suite à la réalisation de la  greffe un délai de consolidation de la mâchoire de 4 à 6 mois et un suivi médical régulier sont nécessaires avant que ne soient posés les implants dentaires car il est nécessaire qu’un volume suffisant d’os ait été obtenu et qu’aucun problème d’infection de greffon ne soit identifié. Dans les cas de pertes osseuses importantes ou de fortes atrophies de l’os au niveau du maxillaire ou de la mandibule deux greffes successives peuvent s’avérer nécessaires.