Menix montre les dents

menix-twikon-mini-implant

100 000 implants dentaires devraient être commercialisés en 2014, selon le pdg de Menix, Patrick Rondot.

L’année 2014 va marquer le déploiement soutenu à l’international du groupe installé à Brignais, spécialisé dans la fabrication d’implants dentaires et de prothèses orthopédiques.

Deux ans que le bureau d’étude de Global D travaille dessus. Des essais cliniques auprès de trois universités italiennes –réputées dans ce domaine- sont menés depuis un an et des publications scientifiques sont attendues dans les mois prochains. Toutes les conditions sont donc réunies pour que la filiale du groupe Menix (qui regroupe Serf à Decines et Dedienne Santé à Montpellier), spécialisée dans l’implantologie dentaire et la chirurgie maxillo-faciale, mette sur le marché son nouvel implant dentaire, le « plus petit au monde ».

 

 

D’un diamètre de 4mm et d’une longueur de 4mm également, TwinKon® 4X4 est un produit »alternatif à la greffe osseuse, qui est généralement longue et coûteuse », souligne Patrick Rondot, dirigeant du groupe. Conçu et fabriqué à Brignais, comme tous les produits de Global D, l’implant sera dans un premier temps commercialisé en France et en Italie à quelque 5000 unités, avant d’étendre sa distribution à 18 pays (principalement européens) avec qui travaille l’entreprise.

Ce développement intervient un an après la création de Global D, société issue du rachat de Tekka par Patrick Rondot à la barre du tribunal de commerce de Lyon et du rapprochement avec l’activité implantologie de Serf.

L’entreprise va réaliser 18M€ de CA sur l’exercice 2013 et devrait atteindre les 25M€ en 2015. Pour assurer sa croissance, l’international est l’axe de développement privilégié de Global D, et plus généralement de Menix. 23 % des 44M€ de CA du groupe sont actuellement réalisés à l’export. Patrick Rondot ambitionne de le doubler à l’horizon 2017-2018. D’abord avec l’ouverture de deux filiales de Global D en Allemagne et en Angleterre en 2014 et 2015. Puis en ciblant des zones porteuses comme le Brésil, le Mexique, les Etats-Unis et le Canada. Patrick Rondot indique par ailleurs l’ouverture, dans les trois prochaines années, de deux filiales aux Etats-Unis et en Allemagne pour l’activité prothèse orthopédique.

Autre axe stratégique de l’entreprise : l’innovation. Le groupe devrait maintenir un investissement moyen de 6 à 7 % de son CA dans la Recherche et Développement.

Romain Charbonnier – Tout Lyon Affiches