Nous vous remercions de votre visite sur notre site internet.
Ce site est exclusivement réservé aux professionnels de santé.

Une professionnelle de santé en train de travailler

Je suis un·e professionnel·le de santé

Un patient est au téléphone

Je souhaite accéder au site "patient"

Les secteurs atrophiés

Secteurs atrophiés - Atrophie Mandibulaire Postérieure - GlobalD

Le volume osseux de la mandibule peut être réduit à cause d’une prédisposition génétique ou à cause de facteurs locaux défavorables

La perte d’un ou plusieurs organes dentaires entraine une résorption de l’os alvéolaire pouvant s’étendre parfois jusqu’à l’os basal. L’importance de cette résorption varie selon le nombre de dents perdues, le volume qu’occupaient les racines ainsi que la durée de l’édentement sans restauration prothétique. Elle est donc souvent importante dans le secteur molaire où les racines occupent une place non négligeable vis-à-vis du volume osseux alvéolaire.

 

 

Atrophie mandibulaire postérieure

Si cette perte de calage postérieur n’est pas compensée, les risques à terme sont le dysfonctionnement de l’appareil manducateur pouvant aboutir même à terme à un impact esthétique sur le visage dû à la rotation de la mandibule et à la perte de dimension verticale.

Dans tous les cas, une édentation postérieure, qu’elle soit unilatérale ou bilatérale, entrainera immédiatement une gêne à la mastication avec diminution du potentiel masticatoire.

 

 

IMPLANTS TWINKON®

Clinique Secteur Atrophies -Les implants Twinkon

La réhabilitation des mandibules atrophiées représente un challenge majeur en implantologie orale. Des techniques de greffes d’augmentation osseuse verticale ou de transposition du nerf dentaire ont été décrites mais avec des risques post-opératoires significatifs : résorption osseuse, des douleurs sévères ou de la perte de sensibilité (1).
Alternativement, de nombreuses études à 8 ans démontrent qu’il est possible d’obtenir des résultats cliniques aussi bons, voire meilleurs, avec des implants courts comparativement à des implants plus longs placés dans de l’os augmenté (2).

 

Le Tissue Level revisité

Le twinKon présente un épaulement arrondi au niveau duquel se trouve la limite lisse-rugueuse de l’implant. Cet épaulement est surmonté d’un col concave lisse, en contact avec le tissu conjonctif.
L’objectif de ce col concave est de recréer un joint muqueux de première intention qui jouera le rôle de barrière naturelle. Toutes les manipulations prothétiques à suivre sont décalées au-dessus de cette limite, réduisant ainsi le risque de contamination iatrogène au profit de la préservation du capital osseux résiduel.

 

Col concave et réorganisation tissulaire
Dans une étude sur beagle, le Docteur Caroline Bolle montre à 12 semaines une réorganisation du tissu conjonctif riche en fibroblastes et en fibres de collagène ancrées dans l’os et convergeant horizontalement vers l’implant.
Dans l’espace de cicatrisation défini par la concavité du col transmuqueux, une organisation circulaire et horizontale des fibres de collagènes est observée sur une épaisseur de de 500mm (du col vers la périphérie). A petite échelle, des coupes verticales ont mis en évidence un réaménagement circonférentiel dense de ces fibres de collagène.

C. Bolle – Early Periimplant Tissue Healing on 1-Piece Implants with a Concave Transmucosal Design: A Histomorphometric Study in dogs (2015)

IMPLANT ULTRA-COURT TWINKON4®

Scan Twinkon4
  • Premier prix des communications orales EAO 2015
  • Premier prix des communications orales EAO 2016

 

Global D propose une alternative unique, minimalement invasive, aux greffes d’augmentation verticales. Le twinKon 4 est l’implant ultra-court lg 4 x ø 4 mm de la gamme twinKon. Cet implant pouvait être une alternative aux implants de lg 8.5 x ø 4 mm dans la zone maxillaire postérieure(3).

PROTHÈSE VISSÉE TWINKON®

Clinique twinkon Prothese Fixe Vissee

La réintervention & absence de ciment de scellement
Déterminer le mode de fixation de la prothèse est un choix important du plan de traitement. Sur les secteurs atrophiés réhabilités par de la prothèse fixe, il est conseillé de favoriser la possibilité de réintervention (maintenance) et d’éviter l’utilisation de ciment de scellement (risque de fusion sous gingivale)
La prothèse vissée sur implants est définie comme une restauration transvissée sur des piliers coniques, eux mêmes fixée sur les implants. Grâce aux puits d’accès aux vis, la prothèse vissée est la solution la plus confortable en termes de maintenance.

PROTHÈSE FIXE COMPLÈTE MANDIBULAIRE

Clinique Prothèse Fixe Complète Mandibulaire

Bridge vissé avec fausses papilles

La prothèse comprend la partie coronaire ainsi que la partie dénudée des racines. Cette restauration est réalisable sur 4 implants à la mandibule et 6 implants au maxillaire. La perte alvéolaire est ici modérée. A noter que la prothèse devra prévoir ici des espaces suffisants pour le passage de brossettes par le patient.

 

Bridge vissé avec fausse gencive
La prothèse comprend les dents manquantes ainsi qu’une fausse gencive importante. Cette solution est indiquée lorsque le déficit osseux vertical important ne permet plus le traitement par bridge complet implanto-porté de catégorie 1 ou 2. La fausse gencive permet d’apporter un soutien labial lorsqu’il n’est plus assuré.

FORETS ULTRA-COURTS À BUTÉES

Clinique Twinkon - forets UltrasCourts & trousse

Trousse de chirurgie twinKon 4®
Les implants ultra-courts twinKon 4 disposent d’un kit de chirurgie spécifique. Celui-ci est muni de forets ultra-courts à butées fixes. Lors de l’alésage, les forets sont utilisés à une vitesse de rotation très lente afin d’avoir un contrôle optimal sur l’axe et la profondeur de forage.
Les implants de longueurs supérieures à 4 mm sont posés avec le kit ULTIMATE.

PROTHÈSE SUR BARRE

Clinique-Prothese Sur Barre

Prothèse pour édenté total
La prothèse amovible sur implants est à envisager en cas de résorption sévère à modérée de l’os alvéolaire. Au-delà de résoudre les problèmes de mobilité de l’appareil suite à la fonte des crêtes osseuses, cette solution permet de retrouver des rapports occlusaux stables, restaurer la fonction masticatrice et de réduire les marques de vieillissement en maintenant les tissus du visage.

Conclusion

INTERET DE L’IMPLANTOLOGIE TISSUE LEVEL (4)

Décalage de l’interface pilier implant & stabilité tissulaire

  • Simplification du protocole chirurgical réalisé en un temps chirurgical,
  • Décalage de l’interface prothétique au-dessus du niveau de la crête osseuse,
  • Cicatrisation immédiate après la chirurgie des tissus mous au contact du col lisse de l’implant,
  • Accessibilité de manipulations prothétiques en bouche.
(1) AR Rokn Comparing 4 mm implant to longer implant pllaced in augmented bones in the atrophic posterior mandibles : one year results of a randomized controlled trial (2018)
(2) Pietro Felice Posterior jaws rehabilitated with partial prostheses supported by 4.0 x 4.0 mm or by longer implants: Three year post-loading results from a multicentre randomised controlled trial (2018)
(3) Pietro Felice Posterior jaws rehabilitated with partial prostheses supported by 4.0 x 4.0 mm or by longer implants: Three-year post-loading results from a multicentre randomised controlled trial (2018)
(4) Information Dentaire n 27 17 juillet 2019 (page 68 74)