Rebond et première mondiale pour Global D

Brignais. La nouvelle équipe dirigeante a réussi le redressement de l’un des leaders du secteur.

Tout juste un an après avoir racheté Tekka à la barre du tribunal de commerce de Lyon, Patrick Rondot vient d’annoncer le lancement du plus petit implant dentaire du monde. Ce petit bijou de la technologie médicale d’une longueur de 4mm (contre 4.5mm en moyenne) est né dans le bureau d’études de la société basée à Brignais qu’il préside.

Devenir « le n°1 français »

Aujourd’hui dénommée Global D, celle-ci figure parmi les principaux fabricants d’implants dentaires et de la chirurgie cranio-maxillo-faciale. Son repreneur qui préside le groupe Menix (qui compte également deux autres entités spécialisées dans l’orthopédie : Serf, implantée à Décines et Dedienne Santé à Montpellier), a redressé la situation économique de cette PME, qui perdait jusqu’à 20 millions d’euros avant son rachat. Patrick Rondot a conservé les actifs, la filiale italienne et surtout 69 salariés sur un effectif de 92 personnes.

En s’appuyant également sur un apport des actifs dentaires de Serf, Global D devrait réaliser un CA de 18 millions d’euros en 2013. Il prévoit une croissance lui permettant d’atteindre 25 millions en 2015. « Je travaille en équipe », insiste le PDG pour justifier la réussite de ce redressement, « le personnel était traumatisé quand nous sommes arrivés et aujourd’hui, il est ultra motivé ». Non seulement, la société ne perd plus d’argent mais les salariés ont bénéficié d’une participation aux résultats de 900 € par personne.

« Notre ambition est d’être le n°1 français en nombre d’implants dentaires vendus en France fin 2014 », précise Patrick Rondot, qui envisage une croissance par les marchés internationaux grâce à des contrats de distribution en Turquie, au Canada, au Mexique et au Brésil. Et la création de deux filiales : en Allemagne fin 2014 puis en Angleterre en 2015.


Vincent Rocken – Le Progrès